Les idées reçues #6 – Le chocolat

Idees-recues-dietetique-6-chocolat

Le chocolat rend heureux

Le chocolat ne rend pas heureux en soit. En revanche il est vrai que le chocolat est un très bon antidépresseur grâce à deux phénomènes : l’un biologique et l’autre psychologique.

En effet, il contient de la sérotonine qui est un neuromédiateur. L’un de ses rôles dans votre cerveau est de réguler votre anxiété. Associé à cela elle permet également de réguler le sommeil. Donc effectivement on peut comprendre que le chocolat participe à atteindre un état psychique plus calme, se manifestant par un relâchement et une sensation de bien-être.

Il fait également partie de ce que l’on appelle les « aliments doudous ». Vous savez, ces aliments dont vous avez envie lorsque vous n’avez pas le moral. Le genre de petits plaisirs qui vous rappellent votre enfance, des souvenirs en familles, la fête de Pâques… Ce sont généralement des aliments qui sont sucrés. Or le sucre est un composé qui est extrêmement addictif. C’est pourquoi lors d’une prise en charge nutritionnelle on essaye de maîtriser sa consommation. Le chocolat et donc le sucre qu’il contient vous font donc très plaisir.

Le chocolat au lait est plus calorique que le chocolat noir

C’est faux ! L’inverse aussi d’ailleurs. En réalité il y a peu de différence en calories apportées pour l’ensemble des chocolats (noir, au lait). Il est donc absurde de regarder simplement l’apport énergétique des aliments. Il est plus intéressant de regarder les ingrédients et l’apport en macronutriments : c’est-à-dire en lipide, glucide et protéine.

Mais comment peuvent-ils avoir des apports énergétiques similaires ? C’est assez simple, d’un côté nous avons un chocolat riche en sucre tandis que de l’autre nous avons une tablette un peu plus riche en lipide. Sachant que les matières grasses sont les plus énergétiques, le chocolat noir, même s’il est moins sucré, apporte autant d’énergie que le chocolat au lait. Ce dernier est légèrement moins riche en lipide mais beaucoup plus riche en sucres permettant de gagner en calorie. Notre alimentation étant trop sucrée, en général par le biais d’aliments transformés ou ultra-transformés, nous conseillons bien évidement de consommer du chocolat noir. Et ce n’est pas parce qu’il est moins calorique. D’ailleurs, le chocolat noir contient de l’épicatéchine, flavonoïde très intéressant pour la santé.

J’aime bien finir mon repas avec un petit chocolat

Tout le monde a déjà mangé un chocolat à la fin de son repas pour finir sur une petit note sucrée. Malheureusement, quand on se retrouve devant la tablette, il est parfois difficile de n’en manger qu’un carré. D’autant plus, s’il y a un café en complément. Mais est-ce que cette pratique est vraiment conseillée ? Nous répondrons par un « attention ». Il faut savoir que le café, le chocolat ont tendance à relâcher la partie musculaire supérieure de l’estomac. C’est un sphincter nommé cardia, qui permet de bien garder l’ensemble du repas dans notre estomac. Quand il se relâche, il provoque des remontées acides au niveau de l’œsophage, aussi appelées reflux gastro-œsophagien, provoquant des douleurs dues à la brûlure des tissus. Les repas assez copieux, souvent riches en graisses, ont tendance également à détendre le cardia. Ainsi, vous pouvez toujours manger du chocolat avec ou sans café mais sans en abuser.

Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier aluminium (référence publicitaire pour les plus jeunes)

Non les choses n’arrivent pas par hasard. Comme le chocolat a besoin d’une manipulation pour être empaqueté, une perte de poids nécessite une personne impliquée. Vous le savez, on vous le répète souvent mais c’est la première phase d’une démarche avant de venir voir un diététicien. Votre désir de perte de poids doit venir de votre proche chef et pas de ce que vous disent les autres ou de ce que vous voyez à la télévision. Une perte de poids ce n’est pas seulement esthétique, il s’agit également d’une démarche médicale. Le poids générant de nombreux problèmes de santés quand il dure dans le temps. Alors n’hésitez pas à mettre la main à la pâte. Et comme on vous le dit souvent, nous ne sommes pas des rustres qui allons vous retirer vos petits plaisirs. Vous aurez toujours droits à votre petit carreau de chocolat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *